Huile de krill pour le cerveau

Huile de krill pour le cerveau

Huile de krill pour le cerveau

Huile de krill pour le cerveau : son utilité tient au fait qu’elle apporte des phospholipides associés à des antioxydants. C’est grâce à cela que ses oméga-3 seront très utiles pour le cerveau. Le cerveau contient en effet près de 30 % de son poids sec sous forme de phospholipides riches en oméga-3 DHA/EPA. Tout comme d’ailleurs les nerfs qui en contiennent près de 15 %.
Les phospholipides oméga-3 du krill reconstituent les membranes des neurones, et servent à la fabrication des neuromédiateurs notamment ceux du système sympathique. Et ils permettent les interconnexions entre les cellules nerveuses. Cette fonction connue sous le terme de plasticité neuronale assure toutes les activités normales du cerveau.

Huile de krill pour le cerveau : véritable antidépresseur qui augmente toutes les fonctions cérébrales

D’après des recherches récentes, la prise d’huile de krill chez l’animal améliore les fonctions cognitives et lutte contre la dépression. Les auteurs de l’étude ont observé une augmentation de l’activité cellulaire tant au niveau de l’hippocampe que du lobe préfrontal. L’huile de krill améliorerait la plasticité des cellules nerveuses : c’est-à-dire les liaisons intercellulaires. Cela peut correspondre aux études faites chez l’homme, où la prise d’huile de krill entraîne une amélioration globale des fonctions cérébrales. Laquelle se traduit par un mieux-être général. Lire les études sur la qualité de vie…

Huile de krill pour le cerveau : une huile active pour conserver une bonne mémoire

Lorsque l’on administre de l’huile de krill aux animaux on observe une bonne récupération des fonctions de la mémoire. Diverses études ont ainsi montré les effets bénéfiques de la phosphatidylsérine, un des phospholipides de l’huile de  krill, sur les fonctions d’apprentissage, sur la mémoire et sur l’ensemble des activités des neurones. Lire plus d’information ….

Il est possible d’associer l’huile de Krill NKO à un concentré de phospholipides marins purs pour augmenter encore l’apport en acides gras essentiels et en choline directement assimilables par le cerveau..

Huile de krill pour le cerveau : des oméga-3 mieux assimilés

Les oméga-3 DHA et EPA sont indispensables pour les différentes fonctions du cerveau. Le problème c’est leur assimilation. C’est grâce aux phospholipides auxquels ils sont liés que leur utilisation par le cerveau est possible. Une étude récente menée chez l’animal a permis de confirmer cela une nouvelle fois. Ainsi, lorsqu’on compare la prise d’huile de poisson même très riche en oméga-3 avec celle de l’huile de krill, on obtient des taux d’EPA et de DHA bien plus élevés dans le cerveau avec l’huile de krill qu’avec l’huile de poisson. Ceci est dû au fait que l’huile de krill contient près de la moitié de ses oméga-3 sous forme de phospholipides, alors que l’huile de poisson n’en contient pas.

Ahn SH, Lim SJ, Ryu YM, Park HR, Suh HJ, Han SH. Absorption rate of krill oil and fish oil in blood and brain of rats. Lipids Health Dis. 2018 Jul 18;17(1):162.

#krill #mémoire #déprime #cerveau #omega-3

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *