Huile de krill et allaitement

Huile de krill et allaitement

Huile de krill et allaitement: résumé d’une publication.

L’oméga 3 DHA est un constituant majeur de la rétine et du cerveau. Il joue un rôle crucial dans le développement du cerveau et des organes de la vision au cours des premiers mois de la vie. Les apports alimentaires maternels en DHA sous forme de phospholipides sont donc essentiels pendant l’allaitement et durant toute la croissance. Le colostrum qui est la première nourriture essentielle du bébé est par exemple très riche en oméga-3 DHA phospholipides. Des études récentes ont révélé que l’huile de krill, ou encore la lécithine d’œuf de poisson permettent d’augmenter considérablement le taux de phospholipides du lait maternel.  On peut conseiller aux femmes allaitantes d’alterner la prise de Oemine krill une capsule les jours pairs et de Oemine mer fort deux capsules les jours impairs pour couvrir les besoins en oméga-3 DHA sous forme de phospholipides. (C’est sous forme de phospholipides que les oméga-3 sont en effet le mieux absorbés et assimilés – alors que sous forme d’acides gras d »huile de poisson ils sont peu assimilables). Pour ce qui est des enfants il vaut mieux par contre conseiller Oemine mer fort 1 capsule 3 fois par semaine 20 jours par mois ou Oemine mer simple 1 gélule quotidienne par cures de 10 jours par mois.

Une étude publiée en décembre dernier a ainsi montré que la supplémentation en huile de  krill NKO chez les femmes allaitantes permettait d’augmenter de manière adéquate le taux d’oméga-3 DHA et EPA dans le lait maternel.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *