Articles

Krill gestion durable

Krill gestion durable

Krill gestion durable : La gestion de la pêche du krill de l’Antarctique est étroitement réglementée par la Commission pour la Conservation de la Faune et la Flore Marines de l’Antarctique (CCAMLR) : un organisme  considéré comme la plus prudente de toutes les organisations gérant la pêche en haute mer.

La capture totale de krill n’est ainsi autorisée que dans une zone de pêche réservée (zone 48 de la CCAMLR). Le quota ne représente que 1% (600 000 tonnes) de la population de krill (estimée à 60 millions de tonnes). En 2014 seulement 0,5% de l’allocation totale de capture de 1% a été prélevée par les navires de pêche au krill dans l’Antarctique.

L’huile de krill de Oemine krill NKO fait partie des 0,25% de pêche du Krill réalisée sous contrôle de la CCAMLR. Ce qui permet une gestion durable de la ressource naturelle de Krill. Elle tient compte notamment des changements climatiques.

Krill antarctique

krill le respect des réserves

 

Krill gestion durable : Impact de la pêche du Krill sur ses prédateurs (krill gestion)

Les prédateurs consomment environ 32% de la biomasse totale de krill chaque année, soit beaucoup plus que la capture de 1% allouée aux navires de pêche du krill.

Diverses preuves montrent que la pêche du krill n’influence pas les populations de prédateurs (manchots/pingouins, les phoques et les baleines) :

  • Les limites actuelles de capture de krill sont si faibles par rapport à l’ensemble de la population de ce zooplancton qu’elles sont insignifiantes. Il existe des niveaux d’«alerte » réguliers établis par la CCAMLR : ils garantissent que la pêche soit répartie sur l’ensemble d’une zone, plutôt que concentrée en un seul endroit.
  • La dynamique des populations de prédateurs tels que les pingouins est complexe, certaines sont en baisse, d’autres augmentent. La plupart des observations ont établi la preuve que ces changements dans la dynamique des populations de krill et de pingouins sont causés par les cycles océanographiques et par les changements climatiques, et non par la pêche au krill.
  • Chaque pays membres de la CCAMLR surveille chaque année le succès de la reproduction des manchots dans l’Atlantique Sud. La pêche localisée du krill n’a jusqu’à présent eu aucun impact détectable, même lorsque celle-ci est relativement concentrée près des colonies surveillées.

Krill gestion durable : la pêche du krill est très surveillée

Cependant, ce n’est pas une raison pour être complaisant. La CCAMLR est connue pour être extrêmement prudente dans son approche des impacts de la pêche sur les écosystèmes. Le sujet est régulièrement examiné par la Commission, et des scientifiques surveillent les populations de krill, de manchots, de phoques et de baleines pour assurer un avenir durable au krill et à l’écosystème complexe et magnifique qui en dépend.

Voir aussi : krill pêche durable et changements climatiques

GREENPEACE dénonce une pêche du krill qui met en danger les ressources naturelles. Ils ont raison de le faire.

Car il existe une pêche sauvage du krill capturé hors des zones de contrôle. C’est pour cela qu’il faut vérifier que l’huile de krill que vous achetez  est certifiée par un organisme de contrôle de la pêche. Oemine KRILL  à ainsi reçu une double certification :
Elle est certifiée FRIEND OF THE SEA, un label qui garantit une pêche qui préserve au mieux la biodiversité et s’inscrit dans une démarche de développement durable. seuls les produits venant de réserves qui ne sont pas surexploitées peuvent être certifiés (Art. 30 Directives de la FAO).
D’autre part, les ressources en krill pour Oemine KRILL sont gérées par la CCAMLR (Commission for the Conservation of Antarctic Marine Living Resources).
Enfin Les bateaux de la pêche de Oemine KRILL servent de base de recherche pour le WWF.

Autre revue générale sur l’huile de krill

 

#huile de krill #krill #pechedukrill #cholesterol #sante #omega3 #pechedurable #oeminekrill #DHA #krillNKO