Articles

Huile de Krill et cholestérol

Huile de Krill et cholestérol

Huile de Krill et cholestérol

L’huile de krill NKO est bonne pour le cœur. Car elle participe par ses oméga-3 au bon équilibre cardiovasculaire en préservant le cholestérol de l’oxydation, et en favorisant le maintien du taux de bon cholestérol dans les HDL.

coeur krill

huile de krill pour le cœur

On mesure le taux plasmatique de cholestérol HDL pour se faire une idée du risque cardiaque. L’HDL cholestérol  est une lipoprotéine. Elle contient du « bon cholestérol » car elle permet de capter l’excès de cholestérol oxydé et de le transporter vers le foie afin qu’il y soit éliminé.

Voici comment l’huile de krill peut participer au bon équilibre du cholestérol en agissant sur le HDL.

Huile de krill et cholestérol : hypercholestérolémie et risque cardiovasculaire.
(extrait de publications du docteur Paul Dupont, ancien chef de clinique de nutrition)

Le rôle de l’huile de krill s’explique par sa teneur en antioxydants (astaxanthine, bioflavonoïdes marins) et par la vectorisation des oméga-3 sur ses phospholipides. Ce qui permet l’incorporation des lipides dans les membranes cellulaires et aussi dans les lipoprotéines (transporteurs sanguins de cholestérols connus sous leur sigle LDL, HDL, VLDL, etc.)

On accuse bien souvent à tort le cholestérol comme cause d’infarctus ou de maladie cardiaque. Pour comprendre, il faut savoir que le cholestérol est un stérol (une variété d’alcool porteur d’acides gras essentiels) nécessaire à diverses fonctions hormonales et à la synthèse de la vitamine D. Ce stérol est donc un vecteur de l’acide gras qui lui est lié. Plus que la quantité de cholestérol dans le sang, c’est la nature même de son acide gras estérifié qui est donc importante. Si ce dernier est oxydé, le cholestérol est lui-même considéré comme un oxydant, et il peut provoquer les lésions vasculaires, voire même contribuer à des lésions dégénératives.

Il est donc indispensable de contrôler l’oxydation  du cholestérol. C’est aussi important que de vérifier son taux global. Pour se rassurer, il ne suffit pas de se contenter d’un simple dosage des fractions du mauvais cholestérol contenu dans les LDL. C’est avant tout la baisse des HDL et l’oxydation des lipides contenus dans les LDL qui doit inquiéter. On sait en effet que le lien est avéré entre baisse des HDL et survenue des complications cardiaques.

Mais ce qui favorise surtout la formation de la plaque d’athérome, c’est le dépôt graisseux de lipides oxydés. Les graisses oxydées, tout comme les acides gras trans, sont moins solubles. Quand elles sont saturées en hydrogène les graisses ont tendance à se figer. Ce type de lipides est préjudiciable car ils traversent moins facilement la paroi des artères, et finissent par se déposer dans les cellules de l’endothélium (la paroi vasculaire). Là, ils provoquent un gonflement des cellules. On parle de cellules spumeuses. Ces cellules irritées fixent du calcium. C’est ce qui déclenche la plaque d’athérome. L’artère se durcit et peut se boucher en provoquant une agrégation des plaquettes sanguines.

En fait, toutes les causes d’irritation de la paroi des artères sont des facteurs favorisant les complications. Les graisses saturées, le tabac ou l’alcool sont des  irritants ; mais aussi l’homocystéine, un produit de dégradation des acides aminés soufrés hépatiques. Tous ces facteurs conduisent  à l’obstruction et à l’infarctus.

En définitive, le dépôt graisseux est plus provoqué par l’oxydation des acides gras et du cholestérol contenu dans les lipoprotéines que par le cholestérol lui-même. L’intérêt de l’huile de krill NKO réside donc dans sa capacité à recharger le cholestérol en acide gras oméga-3 et en antioxydant. Cette huile n’agit pas directement sur la quantité de cholestérol ou de LDL, mais plutôt sur les lipoprotéines des HDL qu’elle augmente, et par son effet direct antioxydant qui concourt à leur conserver leur sphéronicité. (article 1 : huile de krill et cholestérol copyright )

Huile de krill et cholestérol, étude clinique :

Les études cliniques réalisées à ce jour sur huile de krill et cholestérol l’ont été à partir de l’huile NKO* (Neptune Krill OIL). Cette huile garantit une teneur en antioxydant : l’une des plus importantes connue à ce jour. L’intérêt du krill a déjà été mis en évidence chez le lapin. Chez l’animal soumis à un régime enrichi en cholestérol et qui développe des plaques athéromateuses, l’apport en krill diminue significativement l’étendue des lésions de l’aorte et de l’artère pulmonaire. En outre, la présence du krill dans l’alimentation semble favorable à la cicatrisation ou à la régression des lésions après l’arrêt de l’addition du cholestérol au régime.

Ce sont les équipes de recherche canadiennes qui ont mis en évidence l’intérêt de cette huile par rapport au cholestérol. L’évaluation a porté sur l’huile de krill NKO et fut publiée en 2004.  Pour dire les effets de l’huile de krill sur les lipides, cholestérol et triglycérides, une étude de trois mois, multicentrique, a été menée chez 120 patients. 4 groupes de 30 patients ont été aléatoirement assignés. Le groupe A recevait 2 à 3 g par jour de krill. Le groupe B de 1 à 1.5 g. Et  le groupe C par contre recevait une huile de poisson contenant un mélange d’oméga-3 avec un rapport 18 (EPA) /12 (DHA) par gramme d’huile, à la dose de 3 g par jour. Le groupe D prenait un placebo contenant la cellulose microcristalline.

L’huile de krill utilisée dans cette étude était huile de Krill NKO. Les résultats ont montré que cette huile prise à la dose de 1 à 3 g par jour s’est avérée efficace pour la réduction de la glycémie, du cholestérol total, des triglycérides, des LDL, et pour augmenter le taux des HDL, comparativement aux huiles de poissons et au placebo. Comparativement au groupe témoin, l’augmentation des HDL est de l’ordre de 40%, et le rapport Cholestérol total sur HDL diminue de 30% avec 3 capsules de 500 mg/jour (article 2 : huile de krill et cholestérol copyright).

Huile de krill et cholestérol, autre étude clinique 2016 :

L’huile de krill est plus efficace que les oméga-3 de poissons.
Les acides gras polyinsaturés (AGPI) dérivés de différentes sources peuvent avoir différents effets hypolipidémiants chez l’homme. L’objectif principal de cette étude était de comparer l’efficacité à court terme de l’huile de krill et d’oméga-3 purifiés, chez les sujets qui ont trop de triglycérides ET sont légèrement en surpoids. Cet essai clinique randomisé en double aveugle a été réalisé chez 25 sujets modérément. Après une période de 4 semaines, les participants ont pris soit des acides gras oméga-3 (1000 mg deux fois par jour) soit de l’huile de krill (500 mg deux fois par jour). Seule l’huile de krill a permis d’améliorer significativement les taux de cholestérol des lipoprotéines de haute densité et d’apolipoprotéine AI (le bon cholestérol) comparativement aux oméga-3. (article 3 : huile de krill et cholestérol copyright )

Cicero AF1, Rosticci M1, Morbini M1, Cagnati M1, Grandi E1, Parini A1, Borghi C1. Effets anti-lipidiques et anti-inflammatoires des esters éthyliques oméga 3 et de l’huile de krill: un essai clinique randomisé, croisé. Arch Med Sci. 2016 Jun 1; 12 (3): 507-12.

huile de krill et coeur

Huile de krill et cholestérol, mieux vaut choisir la meilleure huile de krill.

Attention aux contrefaçons.
De plus en plus de compléments alimentaires revendiquent la présence de phospholipides marins ou d’huile de krill.  Ces matières premières étant très onéreuses, de nombreux produits apparaissent sur le marché, qui sont modifiés ou frelatés : soit il s’agit d’huile de krill non pure car mélangée à de l’huile de poisson ou de l’huile végétale dix à cent fois moins chères et pour lesquelles sont revendiquées à tord les mêmes bienfaits que l’huile pure de Krill NKO . Soit il s’agit de mélanges d’huile de poisson et de lécithine de soja que les distributeurs font passer pour des phospholipides marins.

Si vous décidez de prendre de l’huile de krill merci de lire ces précautions d’emploi et contre indications

L’huile de krill présente 2 contrindications majeures : les troubles de la coagulation et les allergies aux crustacés (crevettes) et fruits de mer. Ainsi, les personnes sous anticoagulant doivent demander conseil à leur médecin (ou s’abstenir d’en faire une auto-consommation)  car l’huile est un fluidifiant et peut modifier l’INR.

Comme précautions d’emploi, il faut également signaler que la prise régulière d’huile de krill est possible à condition de faire des arrêts (par exemple cinq jours sur sept ou 20 jours par mois). Et en cas de prise de fortes doses (plus de 1 gramme ou 2 capsules par jour de 500 mg) il ne faut pas l’arrêter brusquement et plutôt diminuer les doses progressivement.

Voir plus d’info : posologie et contre indication  

Autre revue générale sur l’huile de krill

Témoignages : huile de krill NKO

Vous pouvez participer et témoigner des avantages de l’huile de Krill NKO, pour recevoir un bon d’achat de 10 euros sur la boutique oemine.
Il vous suffit pour cela de poser des questions sur les différentes pages de ce site.

 

#huile de krill #krill #coeur #cholesterol #sante #omega3 #alimentpourlecoeur #oeminekrill #DHA #krillNKO